galerie basia embiricos presentation galerie basia embiricos photographes galerie basia embiricos evenements galerie basia embiricos galerie basia embiricos galerie basia embiricos
Sheppard Pepper "Photographies Nonchalantes" 2015


En bref

Les décors changent, son regard reste le même… Il y a toujours quelque chose d’intime, de familier dans ses photos. Tous ces instants, il ne les vole pas. Comme si les sujets, les paysages étaient ses complices. Comme s’ils se laissaient faire. Une jeune fille au regard de bébé et à l’âme de voleuse… Un garçon qui se réveille à peine… Ou était-elle? À quoi rêvait-il? À Rome? À Paris? New York? L’émotion est toujours la même, toujours différente. Comme autant de variations de bleus…

Sacha Sperling

L’oeil du photographe est à la vie ce que la plume du poète est à la langue. Il en capture l’instant, elle en capture le mot. Dans les deux cas, c’est un seul et même élan où l’oeil et la plume voyagent ensemble jusqu’au bout du monde, jusqu’au bout de soi, et c’est un étrange et merveilleux mystère que d’y être entraîné par Sheppard R. Pepper. Lui qui, comme poète et photographe, est précisément des deux voyages. C’est ici que nous partons avec lui par la porte de l’ordinaire, ce seuil de tous les jours où chacun passe sans se le dire et d’où jaillissent des visions d’un corps à l’envol, de deux corps qui s’enlacent, d’un corps qui dort, d’un corps qui cuisine, qui bricole, qui travaille, d’un corps qui se rase, de peau ou de métal, de bras et d’ailes, tout le corps, rien que le corps des pieds au visage, sur les toits, dans le ciel, sous le soleil, la mer, et sur la terre de sable et de pierres, et même l’eau d’un lac où il se fait aussi léger que la plume du poète. Entre dehors et dedans, ce corps se déploie égal à lui-même, sans fard, sans mentir, toujours selon le même format, le même cadre systématique du Nikon Nikormat. Le noir et le blanc souvent, aussi la couleur parfois, comme pour rappeler à nos yeux que tout ceci est un rêve, mais que tout ceci existe, a existé et existera encore, encore, et en corps.

Charles Flammand

CV. resume

SHEPPARD PEPPER

Né à New-York en 1990 d’un père italien et d’une mère américaine, grandit à Paris. La passion de la photographie lui vient très tôt, notamment à travers la découverte de l’œuvre de Bruce Weber. A l’âge de 12 ans, il gagne un premier concours avec un cliché intitulé « Au Pied des Pissenlits ».

Après avoir obtenu son baccalauréat à Paris, il poursuit ses études à l’Université de Bard aux Etats-Unis, où la ferme qu’il partage avec ses amis devient le théâtre d’une série de photos marquées par l’abandon et le détail : « L’essentiel pour moi était de capturer l’enthousiasme et la fureur de la jeunesse dans ce qu’elles ont de plus primitif. Montrer les interactions, sans les déconstruire. Donner à voir ce qui est et qui ne supporte aucune verbalisation ».

A l’issue de son cursus, Sheppard Pepper publie son premier recueil Humilities à Station Hill Press, Firsts, qui mêle poèmes et photographies.

Photographe, poète, mais également musicien, il enregistre en ce moment son premier album avec son groupe « Pepper Brothers ».


SHEPPARD PEPPER

Born (at Lenox Hill Hospital) in New York City in 1990, Sheppard Pepper grew up in Paris from the age of 3 years old. An American mother and an Italian father, cultural influence infused his life from the start.

After completing his baccalaureate in Paris, he studied literature at Bard College in upstate New York where he had his Nikormat in hand, and a large part of this body of work was taken at the farmhouse on Fraleigh Lane, Red Hook, NY which was shared with other student friends.

A photographer, poet and musician:
'Branded Youth', by photographer Bruce Weber, was one of the first photo books that fell into his hands.

‘I realized as I started taking pictures that I wanted to capture that enthusiasm of unleashed youth, without the artificiality. Capturing the interactions without constructing them. Trying to reveal what’s at hand, letting the nameless emotion reveal itself‘.

He won first prize at a school wide photography contest when he was 12 years old, for an image called “Au Pied des Pissenlits’

PUBLICATIONS:
HUMILITIES, Sheppard’s first book of poems and photographs, was published by STATION HILL PRESS / FIRSTS, upon his university graduation ten years later, where many of these photographs were taken.

He has his Nikon in one hand and a microphone in the other, his group Pepper Brothers are currently recording and performing.



PRESSE. press

Rubrique en construction

coming soon